Foire aux questions

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce qu’un traducteur assermenté et quand est-ce qu’une traduction assermentée est nécessaire?
Une traduction assermentée est une traduction pourvue d’une attestation (formule terminale) du traducteur et qui est entérinée par la signature et le cachet d’un traducteur assermenté auprès d’un tribunal.

Une traduction assermentée est indispensable pour la traduction:

  • des actes ou des documents d’État Civil comme un acte de naissance, un certificat de bonne conduite, un acte de mariage, un acte de décès.
  • des actes notariaux
  • des pièces devant servir de preuves
  • des diplômes et des attestations
  • des pièces ou des relevés qui, selon la loi, doivent être consignés dans des registres publics (cadastre, registre maritime, registre des hypothèques).

Retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce qu’un “native speaker”?
Les “native speakers” (locuteurs natifs) sont des personnes qui traduisent dans leur langue maternelle. En général, une bonne traduction à partir de la langue source (la langue à partir de laquelle on traduit) vers une langue cible (la langue dans laquelle on traduit) ne peut vraiment être réalisée que si la langue cible est la langue maternelle du traducteur. Autrement dit : on ne devrait traduire que dans sa langue maternelle. On peut ajouter quelques remarques à ce sujet comme la nécessité également de bien maîtriser la langue d’origine et que, dans le cas de sujets spécialisés, l’expertise du traducteur dans un certain domaine peut compenser l’absence d’antécédents linguistiques chez ce dernier.

Retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que sont les outils de traduction ou outils de TAO?
Les outils de traduction assistée par ordinateur ou outils de traduction sont des aides très pratiques pour le traducteur moderne. Au cours de la traduction, ils mettent en mémoire des segments du texte source et du texte cible. Le grand avantage de ce procédé est que les phrases ou les segments récurrents ne doivent pas être retraduits. Ces outils sont surtout utiles pour les manuels techniques qui doivent être mis à jour régulièrement. En outre, les outils de traduction garantissent la cohérence de la terminologie. Les outils de traduction les plus connus sont SDL/Trados, Wordfast et Déjà Vu.

Retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que dois-je faire pour obtenir une traduction de qualité optimale?
Donnez suffisamment de temps au traducteur. De même que l’écriture d’un texte demande beaucoup de temps, la traduction doit également être faite avec soin.

Veillez à ce que le texte source soit de bonne qualité et évitez les changements et les ajouts pendant que le traducteur travaille.

Donnez suffisamment d’informations sur le but de la traduction et le groupe visé (p. ex. français pour la France/la Belgique/la Suisse).

Disposez-vous de documents de références pouvant servir de base à la nouvelle traduction? Existe-t-il des listes internes de terminologie que le traducteur doit prendre en compte? Quelle est la personne à contacter au sein de votre entreprise pour d’éventuelles questions sur le contenu du texte à traduire? Plus le traducteur possède d’informations et plus il peut répondre aux attentes du donneur d’ordre.

Retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que contient la Norme européenne sur les Services de traduction?
Il existe depuis juin 2006 une norme européenne sur les services de traduction, NF EN 15038 “Services de traduction – Exigences requises pour la prestation du service", qui remplace toutes les normes de traduction nationales. La nouvelle norme européenne a été élaborée par des personnes qui sont elles-mêmes impliquées dans la prestation de services de traduction – comme prestataire de services de traduction, client, instructeur ou branches représentatives de ce secteur. La norme traite du processus de traduction, mais pas de la qualité d’une traduction en tant que telle. Elle a été élaborée de telle manière qu’elle peut s’appliquer aussi bien aux traducteurs individuels qu’aux bureaux de traduction. Les auteurs de la norme estiment que la révision de la traduction par une deuxième personne est une étape essentielle pour des services de traduction de haute qualité. En outre, la norme s’intéresse également à la compétence professionnelle des traducteurs et des réviseurs, au système de contrôle de la qualité et aux sujets comme l’administration et le processus de traduction lui-même.

Toutefois, la norme, à elle seule, ne suffit pas pour pouvoir être appliquée dans la pratique. Un guide pratique pour l’utilisation de la norme doit encore paraître. En outre, il faut également pouvoir contrôler d’une manière ou d’une autre que le traducteur travaille effectivement conformément à la norme comme il l’affirme. Plusieurs organisations professionnelles de traducteurs et de bureaux de traduction se penchent en ce moment sur cette question.

Retour